L’histoire de Jérusalem

La terre appartient à Allah et Il l’hérite à ceux qu’Il veut parmi les hommes. Or, d’injustes oppresseurs et corrompus ont colonisé Jérusalem et  Al-Masjid Al-Aqsâ depuis plusieurs décennies et y ont propagé l’injustice en opprimant les habitants de cette ville et en harcelant sans cesse les musulmans qui viennent accomplir la salât dans cette prestigieuse mosquée. Des questions importantes doivent être connues par les musulmans et les non-musulmans afin de discerner entre ce qui est juste et ce qui est faux dans une époque où le mensonge s’est propagé, diffusé par ceux dont la nature est de mentir, de ruser, d’être corrompus, de corrompre…bref d’être méchant et de faire le mal.
Que représente Al-Masdjid Al-Aqsâ pour les musulmans ?
Al-Masjid Al-Aqsâ est la mosquée vers laquelle voyagea le prophète [ﷺ] lors de son Isrâ (voyage nocturne) venant de La Mecque, où il rencontra tous les Prophètes et accomplit avec eux la salât en groupe en étant leur Imâm (guide). Puis, il monta vers le Ciel lors du Mi’râj (l’ascension céleste).
C’est aussi le deuxième Madjid (lieu de prosternation) qui fut bâti sur terre, quarante ans après Al-Masjid Al-Harâm à La Mecque, afin qu’Allah y soit adoré et unifié. Tel que cela fut rapporté par le Prophète[ﷺ].[1]
C’est aussi le troisième lieu où il est prescrit au musulman de voyager dans un but de ‘ibâda (adoration) afin de se rapprocher d’Allah par le culte voué à Lui dans ce lieu. Les deux premières mosquées sont respectivement celle de La Mecque et celle de Médine[2].
C’est la mosquée qui se trouve dans la terre mouqaddasa (sacrée) moubaraka (bénie) et le lieu où vécu le confident d’Allah et le père des Prophètes : Abraham (que le salut soit sur lui) et celui de ses enfants hormis Ismaël.
L’histoire des enfants d’Israël à Jérusalem :
Abraham vécut à Jérusalem ainsi que ses fils Isaac et Jacob – qui est Israël -.
Jacob et ses fils rejoignirent Joseph en Égypte venant de la campagne de Palestine où ils vivaient à ce moment-là[3]. Ils vécurent avec les Coptes et se multiplièrent jusqu’à constituer une nation qui est celle des enfants d’Israël  (Jacob) et qui sont les descendants des douze fils de Jacob : Joseph et ses onze frères.  Les Coptes sous le règne de Pharaon les réduisirent de longues années à l’esclavage en les opprimant, tuant leurs garçons et asservissant leurs filles.
Puis, lors de l’apparition de Moïse et de sa Prophétie, Allah les sauva de Pharaon et de son oppression, en les faisant fuir la nuit guidés par Moïse et fit périr devant leurs yeux Pharaon et tous ses guerriers, noyés dans la mer rouge.
Moïse revint avec le peuple des fils d’Israël vers Jérusalem, qui était alors occupée par des tyrans païens, leur rappela les faveurs de leur Seigneur et leur ordonna d’entrer dans cette terre sacrée pour combattre leurs ennemis. Il leur promit la victoire dès qu’ils franchiraient la porte de la cité en leur disant : « Entrez dans la terre sacrée qu’Allah vous a destinée[4]. »
Question : Pourquoi Allah a-t-Il accordé Jérusalem aux enfants d’Israël guidés par Moïse ?
Allah a accordé Jérusalem, la ville sainte, aux enfants d’Israël, car ils étaient à ce moment-là le seul peuple qui la méritait. Vu, qu’ils étaient les gens de la foi, de la bienfaisance, de la religion agréée par Allah et le peuple de Son proche Prophète et illustre Messager, celui à qui Il a parlé sans intermédiaire et à qui Il a révélé Son Livre céleste : La Thora.
Seulement, les enfants d’Israël eurent peur et refusèrent de combattre avec Moïse. Ils lui dirent insolemment : « Moïse ! Des tyrans y sont installés. Nous n’y pénétrerons que lorsqu’ils en sortiront. »[5]Et ils lui dirent aussi : « Moïse ! Nous n’y pénétrerons jamais tant qu’ils y sont ! Pars donc, toi et ton Seigneur, et combattez. Quant à nous, nous resterons ici. »[6]
C’est-à-dire : « Pars Moïse ! Toi et ton Seigneur ! Combattez et faite sortir ces tyrans de la cité et nous, après cela, nous entrerons pour prendre possession de Jérusalem ! »
Allah les punit pour leur dérobade, leur refus de combattre et leur insolence envers Son Messager Moïse en leur interdisant d’entrer dans Jérusalem quarante longues années durant lesquelles ils allaient errer dans le désert ne pouvant entrer dans aucune ville habitée.
A suivre…
Notes de l’auteur :
[1] Al Boukhârî (3366) et Mouslim (520).
[2] Al-Boukhârî (1189) Mouslim (1397)
[3] Voir Le Noble Coran (S : 12/ A : 100)
[4] Voir Le Noble Coran (S : 5/A : 21)
[5] Voir Le Noble Coran (S : 5/A : 22)
[6] Voir Le Noble Coran (S : 5/A : 24)